Actualité




03.03.2013 - Le projet Compétences 2035 de la Diaspora permet de trouver les offres d´emplois



 

En prélude à la 47e fête nationale de la jeunesse, la diaspora camerounaise vient de lancer en Allemagne le projet Compétences 2035. Celui-ci est un outil de regroupement de toutes les compétences camerounaises notamment humaines, entrepreneuriales, institutionnelles et associatives. Il réunit également les cadres et juniors de la diaspora et locaux, les firmes camerounaises ou celles qui s´intéressent au Cameroun, les institutions nationales, les ONGs et associations. C’est un véritable instrument, selon les promoteurs, qui peut débouter, s’il est bien utilisé, à résoudre  le problème de chômage des jeunes. Jean Biangue Tinda, ingénieur et point focal de Compétences 2035, revient, dans cet entretien qu’il nous a accordé, sur les missions dévolues au projet, ainsi que sur la stratégie mise sur pied pour atteindre les objectifs qui lui sont assignés.

En marge de la 47efête nationale de la jeunesse, vous avez lancé Compétences 2035. De quoi s’agit-il?

Le projet Compétences 2035 est un projet de la Citizen Service Corps e.V. Il est un des projets importants de notre vision que nous appelons Diaspora 2035. La vision Diaspora 2035 veut identifier pour réaliser tout ce qui peut emmener la Diaspora à participer à l´émergence du Cameroun à l´horizon 2035. Vous savez que le Cameroun a un plan clairement défini pour être émergeant en 2035. Dans ce plan, le gouvernement a défini ce qu´il attend de la Diaspora. Le projet Diaspora 2035 de la Citizen Service Corps e.V. tient compte de cette feuille de route du gouvernement et définit les instruments nécessaires pour y arriver. Mais nous approfondissons notre feuille de route en tenant aussi compte des besoins et doléances de la Diaspora que nous connaissons très bien, puisque nous sommes très actifs au sein des associations de la Diaspora depuis près d´une vingtaine d´années. Le plan Diaspora 2035 a déjà clairement défini ces instruments et nous sommes actuellement dans la phase de réalisation des projets qui ont été identifiés dans cette feuille de route de la CSC e.V. Le premier projet est compétences 2035. Ce projet est un outil de regroupement de toutes les compétences camerounaises. Les compétences humaines, entrepreneuriales, institutionnelles et associatives. Compétences 2035 réunit les cadres et juniors de la diaspora et locaux, les firmes camerounaises ou celles qui s´intéressent au Cameroun, les institutions nationales, les ONGs et associations. Nous leur donnons les instruments qui leur permettront d´avoir une visibilité sur Internet et de communiquer avec les autres compétences. Parmi ces instruments, nous pouvons citer, les profils de compétences humaines, les profils de compétences des entreprises, institutions et associations, les offres d´emplois, les appels d´offres et les projets. Des outils supplémentaires comme des bibliothèques virtuelles et un centre de recherche statistique viendront en faire un outil important de prévision et d´information pour les pouvoir publics et privés.

Comment cela peut-il profiter à la jeunesse camerounaise?

La vision Diaspora 2035 est une vision pour la jeunesse camerounaise. C´est possible qu´en 2035 que certains de ceux qui dirigent actuellement notre pays ne soient plus des nôtres. Les forces vives qui devront porter le développement du Cameroun sur leurs épaules en 2035 sont aujourd´hui nos enfants de 11 à 15 ans. Il est du devoir de toute la nation de tout mettre en œuvre pour que cette jeunesse soit bien éduquée et bien formée. Elle doit recevoir une éducation de base de très bonne qualité et dans des bonnes conditions. Apres son cursus scolaire, elle doit recevoir des formations théoriques et surtout pratiques dans tous les secteurs définis qui doivent nous emmener vers l´émergence. Notre projet Compétences 2035 est un point de rencontre important pour la jeunesse camerounaise. Ils vont s´orienter sur ce portail sur les demandes du marché et sur les secteurs dans lesquels ils peuvent recevoir un bon emploi. Tout ceci leur permettra de bien orienter leur formation. Les juniors qui auront mis leurs profils et CVs en ligne peuvent être étudiés et contactés par les entreprises et institutions. La CSC e.V. met cet instrument au service de la jeunesse gratuitement pour lui donner un avenir et une visibilité de bonne qualité. On ne peut pas regarder la jeunesse camerounaise de notre pays sans avoir pitié d´elle. Elle est complètement perdue et il lui manque beaucoup de repères. Et pourtant c´est une jeunesse qui a beaucoup envie d´avancer et de se mesurer aux jeunes les plus brillants du monde. Mais elle est délaissée par une génération qui ne la comprend pas, mais qui la dirige. Nos aînés ont profité d´une bonne formation dans des bonnes conditions. Mais ils refusent de donner la même chose aux générations futures exceptées à leur progéniture. Mais un pays ne se développe pas lorsque l´on pense seulement à sa progéniture. Il faut répartir l´éducation, la formation et le savoir de manière horizontale et permettre au plus grand nombre de citoyens possible d´y avoir accès. C´est la seule issue pour que le pays se développe de manière stable en donnant les mêmes chances de réussite à toutes les couches et classes sociales. Il faut que nous comprenions que les fils et filles des nantis du système ne pourront jamais être en mesure de faire du Cameroun un pays émergeant. Nous devons donner la chance à tous ces jeunes qui sillonnent nos villes avec le regard hagard et qui ne savent plus à quels saints se vouer. Beaucoup d´entre eux sont des diplômés de nos écoles. Mais ils sont sans emplois et sans avenir parce que leurs parents ou familles ne sont pas des nantis du système. Pour un pays qui veut émerger, nous devons leur donner la possibilité d´avoir accès à des formations adaptées au plan de l´émergence et de trouver du travail dans ces secteurs. Le projet Compétences 2035 leur permettra de trouver ces informations et ces offres d´emplois. Compétences2035 est aussi un instrument qui permettra au Gouvernement Camerounais d´avoir une visibilité sur les compétences de sa Diaspora dont il aura facilement accès dans le cadre de l´émergence. Compétences2035 est une bonne plate forme pour la réussite de la politique des réalisations qui demande une bonne expertise issue du Cameroun et de sa Diaspora.


Concrètement, Comment Compétences 2035 sera va-t-il fonctionner ?

La réalisation du projet Compétences 2035 se fait en deux phases. La première phase consiste à le rendre opérationnel sur le plan virtuel et la seconde sur le plan non virtuel. La phase virtuelle comporte le fonctionnement en ligne du portail qui permet aux compétences de s´enregistrer et de mettre en ligne leurs profils humains avec leurs CV, ou leur profil d´entreprise et institution, leurs annonces et appels d´offres. La deuxième phase est de rendre le projet opérationnel sur le terrain au Cameroun avec des équipes et des infrastructures adéquates. Cet organigramme aura la responsabilité de gérer tous les services qui vont nécessiter des travaux non virtuels. La deuxième phase dépend de la première. Mais la première est indépendante de la seconde. Je peux vous annoncer avec beaucoup de plaisir que le projet compétences 2035 est opérationnel sur le plan virtuel. L´adresse du portail web est : http://www.competences2035.comou www.competences2035.com. Ce portail est fonctionnel et développé à 80%. En dehors des projets, tous les autres services et rubriques sont fonctionnels. La version en anglais est en phase d´implémentation.

Comment utilise-t-on cet outil ?

Simple. Vous accédez au site et vous devez d´abord créer votre profil membre. Soit vous créez un profil comme compétence humaine ou alors comme entreprise ou institution. Suivez ce lien : http://www.competences2035.com/?bnid=53. Remplissez ensuite le formulaire avec vos données et une adresse email qui existe réellement. Le site enverra à cette adresse un lien qui vous permettra d´activer votre compte. Une fois que vous aurez activé votre compte, vous aurez accès à toutes les rubriques qui vous permettront de changer votre mot de passe, de vous présenter et d´insérer votre CV, de présenter votre entreprise, institution ou association, d´insérer des annonces et appels d´offres, d´insérer des offres d´emplois et de contacter directement une entreprise ou une compétence dont le profil vous intéresse.

Comment comptez-vous financer ce projet ?

La Citizen Service Corps e.V. est le propriétaire de ce projet. Nous avons décidé d´offrir cette plateforme gratuitement à notre pays. Mais nous sommes bien conscients que pour la rendre fonctionnelle sur le plan non virtuel ou donner un support virtuel de qualité professionnelle, il faudra bien des ressources humaines qui ne peuvent pas être gratuites. Pour financer ces ressources humaines, la CSC e.V. ne possède pas des ressources financières suffisantes. Certaines ressources supplémentaires viendront des entreprises et institutions qui s´enregistreront. D´autres viendront des partenaires du projet. Si on est prêt à donner des millions pour des forums qui n´apportent rien de productif et perpétuel dans ce pays, on devrait pouvoir le faire aussi pour un projet si important pour la jeunesse camerounaise et pour l´émergence de notre pays. Les services resteront gratuits pour les compétences humaines tant que nous aurons notre mot à dire dans ce projet.

N´avez-vous pas eu d’autres projets similaires ?

En effet ! J´avais mis toute mon énergie pour la réalisation du projet de l´annuaire des compétences de la diaspora camerounaise au sein de la Casanet. Mais en dehors de ma personne, je crois que personne ne prenait vraiment ce projet au sérieux. Que ce soit au sein de l´association de la diaspora ou alors chez son partenaire institutionnel le Minefop. J´ai même fait le déplacement pour le Cameroun il y a quelques années pour présenter ce projet au palais des congrès de Yaoundé dans le cadre de l´ouverture du davoc en 2009. Je n´avais pas reçu le soutien et les ressources qui étaient nécessaires pour l´implémentation dudit projet au Cameroun. Ecœuré par tant de mauvaise volonté, j´ai été obligé de mettre fin à ce précieux projet « annuaire des compétences de la diaspora Camerounaise ». Cependant, conscient du fait que ce projet était important pour notre pays, j´ai attendu le moment et le cadre opportun pour lui donner une existence solide et durable. La Citizen Service Corps e.V. est ce cadre et j´appelle les jeunes du Cameroun à utiliser cet outil pour se présenter aux entreprises. C´est le cadeau que nous leur avons promis lors des sessions de travaux lors du forum Jedec 2012 « Journées de l´Emploi pour les Diplômés de la Diaspora et du Cameroun », qui s´est tenu en en juillet 2012 à Yaoundé et Douala, et ce en présence des certaines autorités camerounaises.

Justement, Citizen Service Corps est une autre association de la Diaspora camerounaise, qui a été lancée en Allemagne en 2011. Aujourd’hui, deux ans après le lancement, quel bilan en dressez-vous?

Conscient du fait que les cadres de la Diaspora devaient beaucoup donner pour la construction du Cameroun plus que des forums et des fêtes, des cadres de la Diaspora camerounaise en Allemagne ont décidé d´élever le niveau et de permettre au Cameroun de profiter de ce que l´on attend des têtes bien formées à l´étranger. En effet, créée le 06 novembre 2011 dans la ville de Cologne en République Fédérale d’Allemagne, les activités effectives de la «Citizen Service Corps e.V.» ont débuté le 11. Février 2012, ceci en marge de la célébration de la fête de la jeunesse de la République du Cameroun. Il s´agit, à travers cette organisation, d´œuvrer à stimuler l´esprit de solidarité vers le Cameroun, à accélérer le transfert de technologies vers le Cameroun et à la mise en place d´une équipe d´experts ainsi que de volontaires de divers domaines issus de la diaspora dans l´optique de promouvoir l´excellence et d´accompagner les jeunes dans le renforcement des capacités.

La CSC e.V. est un pôle de réflexion sur les problèmes de l´Afrique en général et du Cameroun en particulier et de la mise sur pied et réalisation de projets concrets pour résoudre les problèmes qui ont été identifiés pendant ces séances de réflexion. Les séances de réflexion peuvent avoir lieu en interne au sein de notre association ou alors pendant des colloques nationaux et internationaux auxquels la CSC e.V. est invitée à participer pour aider par l´analyse à l´identification des problèmes et la définition de leurs solutions. En plus des méthodes d´identifications suscitées, nous effectuons des missions de travail sur le terrain dans l´optique de mieux appréhender les problèmes auxquels nos communautés sont confrontés, afin d´y trouver des solutions efficaces. Déjà en 2012, nous avons pu effectuer deux missions de travail au Cameroun, missions pendant lesquelles nous avons pu faire des séances de travail avec certains acteurs de la société civile, du secteur public et privé.
Toutes les activités de la CSC e.V. en interne comme en externe se font dans un strict respect de notre code d´éthique que nous voulons comme étant l´un des plus rigides, et ce avec une orientation claire sur l`honnêteté, l`équité et l`intégrité. Les membres de la CSC e.V. jouissent d´une grande expérience dans la vie associative, publique et économique. Nos membres sont des étudiants, ingénieurs, médecins, techniciens, sportifs, hommes d’affaires, sportifs, des entrepreneurs, des managers, des cadres dans des entreprises occidentales possédant un esprit africaniste qui définit nos actes vers le progrès du continent africain. Nous ne sommes pas des opportunistes qui essayent d´utiliser le slogan de la Diaspora pour se faire une place dans le système camerounais. Nous avons déjà réussis en Occident et nous souhaitons faire réussir nos compatriotes de manière stable et durable.
Par ailleurs, en deux mois seulement après son lancement, au mois d´avril de 2012, nous sommes descendus avec une délégation au Cameroun pour présenter la CSC e.V. aux pouvoirs publics, société civile, secteur privé et aux autres organismes nationaux avec lesquels nous voulons avancer vers un Cameroun émergent à l horizon 2035. Lorsque nous effectuions cette première mission, nous avions avec nous nos premiers projets dans nos bagages. Par exemple notre projet de “ Prévention et Sécurité Routière – optimisation du système de prévention et de sécurité routière existant afin de réduire le nombre d´accident sur nos routes de moitié d´ici 2018“. Ce projet a trouvé l´intérêt des ministres du transport et de la santé.
En juillet 2012 nous sommes à nouveau au Cameroun pour aider l´association Myvie International à réussir l´organisation de son forum pour l´insertion des jeunes de la diaspora dans le monde de l´emploi. C´est une action qui est plus proche du terrain et qui nous permet d´entrer en contact direct avec les jeunes et leurs problèmes. Nous aiderons ce forum à trouver finalement la voie du succès après un travail professionnel et concentré alors tout était mis en place pour le faire échouer. Nous remontons épuisés mais riches en informations sur certaines réalités qu´affrontent la jeunesse camerounaise. Nous savons qu´elle a besoin de nous. La jeunesse Camerounaise est très dynamique et a tellement besoin de la Diaspora ainsi que d´un futur meilleur dans ce pays où l´on ferait si peu pour faire d´elle le fer de lance de l´émergence du Cameroun en 2035.

Vous avez lancé un communiqué sur le lancement du projet compétences 2035. Comment ce projet a t´il été reçu jusqu´ici ?

Nous avons informé les autorités publiques, le public, les ambassades et les journaux et medias. Nous avons reçu des retours encourageants et plusieurs notes d´espoirs. Les autorités apprécient le projet. Le secteur public observe mais il s´intéresse. Les jeunes ont déjà saisis le message et s´enregistrent au jour le jour. Nous recevons des offres d´emplois que nous mettons au jour le jour dans la base de données. La machine est en marche. Compétences 2035 est un projet national important de développement et nous appelons tous les camerounais à le soutenir et à le faire connaitre à plus de monde possible. Tous les contenus de ce portail sont axés vers le développement, la lutte contre le chômage, la formation et les affaires pour entreprises, le joint-venture pour les ONGs et associations, la lisibilité pour les institutions. Nous invitons les entreprises à s´enregistrer. L´enregistrement et la consommation des services sont gratuit pour les entreprises jusqu´au 11 février 2014, date de lancement de la phase non virtuelle au Cameroun.

Sources : Bertoua.info

Retour


05.12.2017 - L Citizen Service Corps e.V. réhabilite entièrement l´école publique d´Aloum 1  [1579 hits]

25.09.2017 - EMISE OFFIZIELLE DE L ECOLE MATERNELLE PAR LA CITIZEN SERVICE CORPS e.V. Á NNEMEYONG PAR NGOULÉMAKON  [1838 hits]

08.11.2016 - Une association Citizen Service Corps e.V. (CSC e.V.) en Allemagne au secours de l`education au Came  [3609 hits]

08.11.2016 - Des camerounais à l´école du Management Commercial et Business Intelligence à Yaoundé.  [3662 hits]

10.11.2015 - L´ONG Camerounaise de droit Allemand, Citizen Service Corps e.V. (CSC e.V.) au service des écoliers  [4345 hits]

10.11.2015 - 97 % de satisfaction à la sortie d´une formation offerte par trois experts de la Diaspora à Yaoundé  [4435 hits]

10.05.2015 - Suivez le DOSSIER de la production énergétique au Cameroun  [0 hits]

10.05.2015 - Suivez le DOSSIER de la sécurité routière au Cameroun  [0 hits]

18.01.2015 - Cameroun : le retour des diplômés de la diaspora  [0 hits]

23.11.2014 - OPPORTUNITE DE BOURSE: LʼEthique en Leadership pour le Développement Transformationnel  [4678 hits]

03.10.2014 - COOPERATION AFRICANBIB ET CITIZEN SERVICE CORPS e.V. SEPT2014  [0 hits]

03.10.2014 - Internet : La région de l`Est a sa fenêtre sur le monde, oeuvre de Jean T. Biangue  [4784 hits]

03.03.2013 - Le projet Compétences 2035 de la Diaspora permet de trouver les offres d´emplois  [5423 hits]

27.01.2013 - Innovation : Un membre de la Citizen Service Corps crée un nouveau navigateur des sites web sur inte  [5308 hits]

26.01.2013 - Rapport de quelques activités de la CSC e.V. en 2012  [5079 hits]

09.12.2012 - MVONDO MVONDO “ALLER EN GUERRE CONTRE LES ACCIDENTS DE LA ROUTE AU CAMEROUN”  [5604 hits]

27.07.2012 - Mi-Temps : 1-0 pour Myvie International lors du forum de la diaspora JEDEC & KAB 2012 à Yaoundé.  [5749 hits]

10.07.2012 - La Citizen Service Corps (CSC) entame son travail au Cameroun.  [4701 hits]

28.04.2012 - CSC affiche ses ambitions au Cameroun  [5174 hits]

09.04.2012 - CSC – Citizen Service Corps e.V. annonce un partenariat stratégique avec Camerounlink.net et Ident.A  [4669 hits]

08.03.2012 - Cyrille Mvondo Mvondo, CEO de la Citizen Service Corps e. V : "Nous suivons un Code de Conduite stri  [5724 hits]

08.03.2012 - Biangue Tinda, Jean - Forum des jeunes 2012 : "Nous ne devons pas decevoir les attentes des jeunes a  [5810 hits]